Nos conseils pour réviser en période de confinement (1/4) – Lieu(x) de travail !

Ce guide pratique est né du fruit de nos expériences communes. Nous avons, tous les 7, été confronté(e)s à l’étape fatidique des révisions que ce soit pour nos examens semestriels, nos diplôme d’université ou encore nos concours. 

Nous avons, à travers ce guide, tenté de pointer les écueils de nos méthodes de révision, qui nous ont parfois coûtés des échecs, mais aussi les points positifs, qui nous ont octroyés soit un gain de temps, soit une réussite dans nos domaines respectifs.

N’hésitez pas à faire part de vos expériences personnelles pour enrichir nos propos ! 

LE CHOIX DU LIEUX DE TRAVAIL

Le lieu choisi pour réviser dépend généralement des considérations personnelles, mais aussi et surtout de la faculté de concentration dont on peut faire preuve en ce lieu.

Selon nous, aucun lieu n’est parfait pour réviser ! Certains d’entre nous préfèrent favoriser le travail à leur domicile, individuellement ou en groupe. D’autres, en revanche, préfèrent travailler à la Bibliothèque Universitaire (BU) ou dans un espace de travail dédié. Le choix dépendra avant tout de votre bien-être personnel. 

1- A la maison (le choix cocooning)

Travailler chez soi peut être bénéfique pour votre confort et pour votre concentration. Chez vous, vous pourrez, en effet, réviser dans un environnement que vous connaissez et qui vous rassure. Le confort et le bien-être sont deux conditions primordiales pour une session de révisions de qualité.

Le second avantage de réviser chez soi est la proximité avec les choses essentielles notamment la nourriture, le café et/ou les sodas ou toute autre boisson. Une bonne hygiène alimentaire est préférable en période de révisions (#5fruitsetlégumes/jour), bien que le stress de la période impact votre régime alimentaire. Etre dans votre cocon vous permettra d’atténuer cet effet de stress et d’éviter de craquer sur une barre chocolatée ou sur un pot de pâte à tartiner (dont on ne citera pas les noms).

 

Attention ! Travailler seul chez soi peut également être une source de distraction. En effet, vos habitudes pourraient reprendre le dessus : la TV, le téléphone et les autres objets distrayants ne sont jamais bien loin. Restez au maximum focus ! Ces sources de distractions doivent combler vos périodes de pauses et de repos. 

 

Notre conseil : Si vous optez pour des révisions à domicile, a fortiori si vous révisez seul(e), vous devez prévoir des temps de travail et des temps de pause pour vous divertir, vous aérer et conserver une faculté de concentration nécessaire pour mener à bien vos révisions. 

2 – A la BU (le choix studieux)


Le choix de la Bibliothèque Universitaire (ou de toute autre bibliothèque) peut être bénéfique pour vos révisions/votre travail pour trois raisons : 

  • Tout d’abord, vous pourrez travailler dans un silence de pierre (ou de pierrinette en fonction de l’établissement choisi). Ces lieux sont, en effet, réputés pour leur calme, caractéristique essentielle pour apprendre, travailler et assimiler plus efficacement. 
  • Ensuite, ces lieux, comme les open space ou les espaces de coworking (cf. 3), permettent de se retrouver dans un espace propice au travail puisque (en principe!) toutes les personnes présentes, le sont pour travailler. Une dynamique implicitement vertueuse favorisera et améliorera votre productivité. Cette possibilité vous permettra également de travailler en groupe  (en chuchotant certes) et de profiter des analyses et des points de vue de chacun. 
  • Travailler dans une BU permet d’être à proximité des ouvrages (logique vous me direz!). Effectivement, cette considération sort parfois de notre esprit. Que ce soit pour des révisions ou pour un travail de production (rapport, mémoire, exercice), l’utilisation des ouvrages est nécessaire pour compléter nos connaissances. Le travail à la BU permet donc un gain de temps considérable pour switcher entre travail et recherches documentaires puisque vous vous exonérerez du temps perdu à faire le trajet pour emprunter les ouvrages dont vous avez besoin. 

Notre conseil : Si vous optez pour des révisions à la BU et si vous révisez seul(e), les mêmes conseils que ceux exposés pour le travail à domicile s’appliquent.
Si vous travailler en groupe, veillez à ce que votre temps de travail soit dédié à votre projet. Essayez de ne pas vous perdre dans les discussions sans fin sur vos activités du week-end ou sur votre date au dernier after-work

Conseil de Louis : dans certaines bibliothèques, des salles de groupe sont mises à la disposition des étudiants. Pensez à les réserver lorsque vous préférez le travail à plusieurs !

3 – Dans un open space ou espace de coworking (le choix collaboratif) 

Contrairement à la BU, ces espaces possèdent un avantage complémentaire : la pluridisciplinarité des personnes présentes. Cela pourrait notamment vous permettre de profiter d’un regard extérieur sur votre travail et/ou de conseils parfois précieux sur votre parcours. 

Petit plus : cette méthode vous permettra de vivre le fonctionnement dit à la « start-upper ». 

Notre conseil : Les espaces de co-working et les open spaces sont de plus en plus prisés, donc de plus en plus bondés.
Ces lieux restent d’excellentes places de travail pour celles et ceux qui apprécient le foisonnement des idées et le contact avec des professionnels. 

4 – Dans un lieu public (le choix urbain) 

La possibilité de travailler dans un lieu public n’est pas à éluder. Votre ville, votre village, votre bourg, votre téci, votre ter-ter, regorge de lieux propices pour réviser ou travailler (parc, bord d’un lac, montagne, plage, etc). 

Deux avantages sont à noter dès lors que vous choisissez de travailler dans un lieu public : 

  • Vous pourrez profiter de l’air extérieur : l’air frais, le bruit des oiseaux et des insectes, le clapotis de l’eau, bruits naturels pouvant booster votre concentration.

  • Vous  pourrez allier l’utile à l’agréable : la bronzette et la révisette (accompagnée d’une petite anisette si vous êtes sudiste!). 

Notre conseil : Evitez les jours de pluie et pensez à la crème solaire lorsque l’indice UV est important ! 

5 – Dans les transports  

Nous négligeons trop souvent la possibilité de travailler dans les transports !

Pour certains, ce temps passé à voyager (qu’il soit plus ou moins long) est un temps perdu qu’ils tentent de combler en swipant sur Twitter ou Tik Tok, ou en regardant leur série préférée sur Netflix et autres plateforme de streaming.

Pour d’autres, en revanche, le temps de transport peut se transformer en période de production et/ou de révision. Cette affirmation trouve notamment à s’appliquer dès lors que vous êtes amené(e)s à réaliser des travaux écrits (exercices de TD, commentaires, rapport, mémoire, thèse etc). 

Notre conseil : Le travail dans les transports ne doit pas vous rendre malade, ni vous dégouter. Vous devez utiliser votre temps de trajet comme un temps de production qui vous permettra de vous avancer.

Conseil d’Anthony : Personnellement, j’ai été très productif durant mes temps de trajets Marseille-Montpellier lors de ma dernière année de Master 2. J’utilisais cette heure et demie pour rédiger les recherches que je faisais la semaine. Cela me permettait donc de profiter plus sereinement de mes week-end et de m’accorder des temps de pause. 

Laisser un commentaire